Archives pour la catégorie demeures – immeubles

Villa Art Nouveau


DIAGNOSTIC SANITAIRE ET ETUDE PATRIMONIALE

 

Titre : Montmorency – Diagnostic sanitaire et étude patrimoniale

Type de marché : Marché privé

Année : 2015

Maître d’ouvrage : N/C

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : briques, enduits plâtre, charpente traditionnelle, ardoises et zinguerie ornementale

Mission : DIA + FAISA + ESQ

Etat : Etude rendue

 

Afin d’aider le client dans sa prise de décision sur les travaux à mener, nous menons une étude diagnostic de cette villa construite vers 1880. L’identification des désordres et leur hiérarchisation par ordre d’urgence permettra de dresser la liste de travaux à prévoir pour la restauration pérenne et mise en valeur de la villa.

Notre mission comprend également l’étude patrimoniale dont l’objectif est d’identifier les parties du bâtiment présentant  l’intérêt historique, technique et artistique le plus fort. Enfin nous assisterons notre client dans la recherche des aides financières.

 


Photomontage de l'état projeté

Anciennes écuries de la Villa de Jaigny


RESTAURATION DU CLOS ET COUVERT

 

Titre : Montmorency – Restructuration et restauration lourde des anciennes écuries

Type de marché : Marché public

Année : 2014 – 2015

Maître d’ouvrage : Conseil Régional Ile de France

Montant de travaux : N/C

Surface : 360 m2

Matériaux : briques, enduits MPC, charpente traditionnelle, ardoises et zinguerie ornementale

Mission : Mission complète

Co-traitance avec : Bruno Pantz, Architecte DPLG (mandataire)

Etat : DCE en cours.

 

Dans le cadre de la restructuration du lycée Jean-Jaques Rousseau à Montmorency, le bâtiment des anciennes écuries de la Villa de Jaigny sera réhabilité.  Le lycée occupe la parcelle d’une villa éclectique construite ans  années 1860 et démolie vers 1965. Seul le bâtiment des écuries témoigne de l’histoire des lieux. Après une longue période d’abandon ayant causé des graves désordres les écuries retrouveront leur éclat d’autrefois prochainement.

L’ensemble de la couverture et la charpente seront démontes et reconstruits à l’identique de l’état d’origine connu grâce à des photos anciennes. Les zingueries ornementales et épis de toiture seront restitués à l’identique. Les parements en pierre seront décapés et les encadrements des baies et corniches en enduit MPC refaits. Les menuiseries seront redessinés afin de s’adapter au nouvel usage de l’édifice qui sera utilisé en tant que logements de service et locaux techniques pour le personnel.

Le diagnostic sanitaire a mis en évidence deux phases de construction consécutives. Ceci explique la composition en deux pavillons non parfaitement symétriques.


Carte postale vers 1900

Mairie du Xe arr. de Paris


RESTAURATION DES FAÇADES ET DES MENUISERIES

 

Titre : Mairie du Xe arrondissement de Paris – Restauration des façades et des menuiseries

Type de marché : Marché public

Année : 2014 – 2015

Maître d’ouvrage : Ville de Paris, SLA du 10e – 11e arrondissements

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : pierre de l’Oise, ferronneries, vitraux, menuiseries bois, ardoises, zinc et plomb

Mission : DIA + AVP + DCE

Co-traitance avec : Aristide Bravaccio Valari Architecte (ABVA) – Architecte du Patrimoine

Etat : Etude diagnostic et avant-projet rendu, DCE en cours.

 

La mairie du Xe arrondissement est une des plus belles mairies de Paris. L’oeuvre de l’architecte Eugène Rouyer (2e au concours de l’Hôtel de Ville) présente un style néo-renaissance avec un décor sculpté extrêmement riche. Construit entre 1892 et 1896, le bâtiment exalte la République et comporte en plus des services de la mairie, salle de mariages et salle des fêtes une bibliothèque municipale et un tribunal administratif.

Le projet vise le nettoyage et restauration des façades et de leurs décors finement sculptés. Les architectes d’A27 et ABVA (co-traitant) ont d’abord procédé au relevé métrique à l’aide d’un tachéomètre et des relevés complémentaires. Une fois ce relevé mis au propre sous format .dwg, une inspection minitieuse des façades a été fait pendant trois jours à l’aide d’un camion nacelle permettant de monter jusqu’à 52 mh afin d’inspecter le lanternon du pavillon central. Lors de ce diagnostic notre équipe s’est fait appuyé par un laboratoire spécialisé (BPE) pour réaliser des prélèvements afin d’analyser identifier les pierres et mortiers.

Les pathologies observés ont ensuite été reperé sur les dessins et quantifiés. Sur cette base les architectes du patrimoine, à l’aide des analyses du laboratoire, ont pus analyses les désordres et identifiés les causes. Ce diagnostic a ensuite permis de préconiser les travaux de l’avant-projet assortis d’un chiffrage précis et une proposition de phasage.


CHL44-vue le soir

Château Landon

RAVALEMENT

Lieu :
44, rue du château Landon, 75010 Paris

Année :
2012 (étude), 2013 (chantier)

Maître d’ouvrage :
Ville de Paris – SLA Xe-XIe arr.

Montant de travaux :
328.000€ HT

Mission :
Mission complète + DIA

Etat :
livré en mars 2014

Co-traitance :
A. Bravaccio, Architecte du Patrimoine

Un projet de ravalement – restauration.

Cet immeuble datant de 1872 fut construit en tant que bâtiment de bureaux pour la Société Dauguin et Cie, importatrice de sel depuis l’Alsace-Lorraine. Les recherches historiques ont permis de retrouver des cartes postales de l’état de l’immeuble en 1900. Ces informations, et les résultats de sondages effectués en phase diagnostic, ont guidé le projet de restauration de la façade. Nous avons ainsi pu remettre à jour des carreaux de terre cuite cachés sous une épaisse couche de badigeon, reconstituer les ornementations du rez-de-chaussée et l’élévation à briques coloriées du 5e étage. Les ferronneries des balcons ont tous été déposés, puis décapées, métallisées et laquées en atelier. Le balcon du 2e étage a, quant à lui, été refait complètement et retrouvé son dessin d’origine.

A la livraison l’immeuble a ainsi retrouvé son lustre d’antan.