Archives pour la catégorie édifices cultuels – églises

Eglise Saint-Gilles de l’Île Bouchard


RESTAURATION SUITE A L’INCENDIE DE SEPTEMBRE 2015

 

Titre : L’Île Bouchard – Restauration suite à l’incendie de novembre 2015

Type de marché : Marché public

Année : 2016

Maître d’ouvrage : Commune de L’Île Bouchard

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : Pierre de tuffeau, peinture murale à la détrempe, Orgue Jacquot,

Mission : Mission complète + DIA

Etat : Travaux en cours, livraison en décembre 2016

L’église Saint-Gilles de l’Île-Bouchard, date du XIe siècle et a été remaniée aux XVe siècle et XIXe siècle.

L’édifice, de style roman faisait partie d’un ancien prieuré du XI e siècle. De cette époque, il ne subsiste que le côté Nord et son portail. La façade et son portail, la nef et le clocher datent du XII e siècle. Le chœur gothique possède trois vaisseaux et un chevet plat ; il fut reconstruit au XV e siècle grâce aux dons de Charles VII.

Les voûtes et les toitures de briques ont été refaites au XIX e siècle. Une des trois cloches est classée monument historique. L’église connait une grande affluence de fidèles et un pèlerinage annuel le 18 décembre pour commémorer l’apparition miraculeuse de la Vierge en 1947.

Une incendie d’origine criminelle détruit en septembre 2015 le confessional et abîme les voûtes et la peinture murale du baptême du Christ dans le baptistère. Une suie noire se répartit dans l’édifice et la chaleur abîme également l’orgue. Atelier 27 est missionné pour faire l’analyse des désordres, définir et conduire les travaux de restauration.


L'église d'Auvers-sur-Oise Juin 1890

Auvers-sur-Oise


RESTAURATION DES COUVERTURES ET CHARPENTES

 

Titre : Auvers-sur-Oise – Etude préalable  à la restauration des couvertures et charpentes de l’église Notre Dame de l’Assomption 

Type de marché : Marché public

Année : 2016

Maître d’ouvrage : Ville de Auvers-sur-Oise

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : Tuiles plates, charpente en chêne, pierre de l’Oise;

Mission : Etude préalable

Etat : Etude livrée

 

L’église Notre Dame de l’Assomption d’Auvers-sur-Oise est aujourd’hui mondialement connu grace au tableau de Vincent van Gogh. Le peintre néerlandais, d’ailleurs enterré au cimetière du village en a peint une saisissante vue du chevet en juin 1890.

Atelier 27 est intervenu d’abord en décembre 2015 et janvier 2016 pour la restauration d’urgence de la couverture de l’absidiole Nord (XIIe S.). Au vu de l’état inquiétant de l’ensemble des couvertures nous avons proposé à la commune de réaliser une étude préalable globale définissant les urgences et l’ordre de priorité des travaux de restauration à prévoir.

Cette étude a été réalisé en mars-avril 2016 et les travaux proposés feront l’objet de quatre tranches opérationnelles. Le financement des travaux fait l’objet d’un appel à dons et un d’un reportage de France 3, à visionner par ce lien.


Vue des dubes depuis le Sud

Ancienne Collégiale Notre Dame de Loches


RESTAURATION INTERIEURE & EXTERIEURE

 

Titre : Loches – Restauration intérieure & extérieure

Type de marché : Marché public

Année : 2015

Maître d’ouvrage : Ville de Loches

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : Pierre de tuffeau

Mission : Mission complète + DIA

Etat : Etude préalable en cours.

Fondé entre 963 et 985, par Géoffroy de la Grisegonelle, comte d’Anjou, en pénitence de ses péchés, la collégiale est consacré à Notre Dame dont elle conservait un morceau de sa ceinture en tant que relique jusqu’à la  Révolution.

Ayant subi plusieurs remaniements au XI et XIIe siècles, la collégiale prend sa silhouette atypique formé par les deux pyramides octogonales (dites ‘dubes’) couvrant sa nef, entre 1030 et 1060, sous l’égide du prieur Thomas Pactius, chapelain du comte d’Anjou, Foulque le Jeune.

Très restauré au XIXe siècle par l’architecte Verdier, l’église est aujourd’hui dans un état sanitaire préoccupant. La Ville de Loches a donc décidé de prendre le destin de l’ancienne collégiale en main et a retenu Atelier 27 pour établir l’étude diagnostic à la restauration intérieure et extérieur puis d’en assurer la maîtrise d’oeuvre.

Atelier 27 travaille ensemble avec Sylvain Lhôtellier, restaurateur spécialiste de décors peints, dans le cadre de la définition du projet de restauration du portail polychrome du narthex.


Eglise St Saturnin

Champigny-sur-Marne Eglise Saint Saturnin


RESTAURATION DES COUVERTURES ET CHARPENTES

 

Titre : Eglise St Saturnin – Restauration des couvertures et charpentes de la chapelle Nord-Est et du bas-côté Nord

Année : 2013-2014

Type de marché : Marché public

Maître d’ouvrage : Ville de Champigny-sur-Marne

Montant de travaux : 50.000€ HT

Surface : N/C

Matériaux : Charpente en chêne, couverture en tuiles plates grand format,  pierre de taille

Mission : Mission complète

Etat : Travaux 1ère phase achevés

 

L’église Saint Saturnin de Champigny-sur-Marne, date en partie de la fin du XIIe et début XIIIe siècle et est classé Monument Historique depuis 1913. Le clocher a été reconstruit au XVIIe. L’église est très endommagée lors de la guerre de 1870 pendant la bataille de Champigny.

Le projet de restauration visait les couvertures et charpente de la chapelle Nord-Est et du bas-côté Nord, accolés à la tour clocher. La couverture de la chapelle a pu être restaurée sans problèmes, celle du bas-côté Nord a du être interrompu suite à la découverte de désordres dans les murs-boutant mises à jour lors des travaux de restauration de charpente.

Afin de définir les travaux de conformation nécessaires,  une nouvelle étude a été menée et est en cours d’instruction par l’Inspection Générale des Monuments Historiques. En attendant le bas-côté a été mis hors d’eau avec une couverture provisoire en bac acier et les maçonneries de la galerie du triforium étayés.

Les travaux devraient reprendre prochainement.


Le coq

L’Isle Adam – Eglise Saint Martin (MH)


ETUDE PREALABLE A LA RESTAURATION DE LA FLECHE- DEPOSE PRÉVENTIVE DE LA CROIX

 

Titre : Eglise St Martin – Etude préalable à la restauration de la flèche

Type : Etude préalable

Année : 2014

Type de marché : Marché public

Maître d’ouvrage : Ville de l’Isle Adam

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : Charpente en chêne, couverture ardoise posé au clou, plomb

Mission : Mission d’étude préalable

Etat : Etude rendue

Co-traitance : Frédéric DANTON, architecte DPLG

 

L’église Saint Martin de l’Isle Adam est classé Monument Historique depuis 1941. La flèche de la croisée de l’église est en mauvais état depuis des années, au début années 1990 une première campagne de travaux de restauration permet de stabiliser une partie de la charpente et de consolider la ferme reprenant une partie du tabouret  de cette flèche. Nonobstant cette consolidation l’affaissement de la flèche continue. L’investigation menée a permis de comprendre les désordres et de proposer les mesures de consolidation provisoire et de mise sous surveillance qui s’imposent.


LMR-fleche

Lémeré


ETUDE DIAGNOSTIC – RESTAURATION DU CLOCHER

 

Titre : Eglise St Hilaire – restauration du clocher et traitement périphérique

Type : Etude diagnostic

Année : 2014

Type de marché : Marché public

Maître d’ouvrage : Commune de Lémeré

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : pierre de tuffeau

Mission : Mission de maîtrise d’œuvre – étude diagnostic

Etat : Chantier Phase 1 en cours

 

Le clocher de l’église Saint Hilaire est classé Monument Historique depuis 1921. Ses maçonneries en pierre de tuffeau sont actuellement en mauvais état, principalement à cause des influences climatiques. Les soubassements des façades de l’église présentent des désordres liés aux remontées d’humidité. Une étude diagnostic a été réalisée afin de programmer la restauration du clocher et traiter les pieds de façade.

Dans l’objectif d’informer et de passionner la population de Lémeré pour le projet de restauration du clocher, Carsten Hanssen, gérant de l’atelier 27 et architecte du patrimoine a donné deux visites guidées au mois d’août 2015. -> La presse locale en parle.


Couvertures du bas côté Nord après restauration

Mareil en France


ETUDE – RESTAURATION DES COUVERTURES

Lieu :
Mareil-en-France

Année :
2012-2013

Maître d’ouvrage :
Commune de Mareil-en-France

Montant de travaux :
47.800€ HT (restauration des couvertures)

Mission :
Mission complète + DIA

Etat :
chantier livré en novembre 2012
étude rendue en juin 2013


Un premier chantier de restauration des charpentes et couvertures de l’église Saint Martin de Mareil-en-France a été réalisé en 2012.  Ils concernaient la reprise d’un entrait dont l’about pourri n’était plus relié à l’arbalétrier. Les couvertures ont également été refaite en tuiles plates petit format avec conservation d’une partie des tuiles existantes encore en état.

Par la suite une étude diagnostic a été réalisée. La commune a reçu un document présentant l’état actuel de l’église et recensant tous les désordres et les travaux nécessaires pour y remédier classés par ordre d’urgence.


Vanves écharpe

St Rémy – Vanves

RESTAURATION D’UN BEFFROI

Client:
Mairie de Vanves

Lieu :
Vanves 92170

Date:
2009

Budget:
36 K€

Mission :
Mission complète

Matériaux :
Pierre de taille, charpente en chêne et en sapin, serrurerie en acier

Programme :
L’entreprise d’entretien des cloches avait signalé des fissures dans la charpente du beffroi. A la demande de la mairie nous avons établi un relevé sanitaire et défini les mesures d’urgence à mettre en place (arrêt de la cloche n°1). Puis nous avons produit un DCE pour les travaux de restauration à prévoir et une série de travaux d’entretien annexes dans le clocher (sécurisation des escaliers et des planchers) et le renouvellement de la peinture des portails.