Archives du mot-clé études

Villers-en-Arthies (95) Eglise Saint Martin (ISMH)


Restauration de l’église – Phase 1

 

Titre : Villers-en-Arthies  Eglise Saint Martin (ISMH)

Type de marché : Marché public

Année : 2017-2018

Maître d’ouvrage : Public

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : Pierre de l’Oise, vitraux, portail bois sculpté

Mission : Etude diagnostic + Mission complète phase 1

Etat : Etude rendue, démarrage de travaux au 1er semestre 2018

L’étude préalable réalisée en 2016 a permis de dresser d’exécuter le relevé exhaustif de l’édifice, de mener à bien l’étude historique de l’édifice et d’établir son diagnostic sanitaire.

A la suite du rendu de l’étude et en concertation avec la commune et l’Architecte des Bâtiments de France du Val d’Oise, nous avons divisé le programme de travaux pour la restauration de l’église en 3 phases. La présente se concentrera sur les travaux de restauration du clos et couvert (hors clocher et hors vitraux) ; elle comprend notamment la restauration du très beau portail sculpté en façade Ouest (XVIe).

L’église se compose d’une nef de quatre travées accompagnée d’un seul collatéral au Nord et d’un transept dont le bras Nord est surmonté par un clocher-tour à trois étages. Une tourelle circulaire, à l’angle du clocher et du bas-côté, contient l’escalier qui conduit aux combles puis à la chambre des cloches et aux cadrans de l’horloge.

La nef et le chœur ne sont pas dans le même axe, en effet ce dernier dévie vers le Nord-Est. Le chevet hémisphérique est recouvert par une voûte sexpartite en bois. Une chapelle latérale Nord s’insère sur la première travée du chœur.

La toiture de l’église est particulière, elle est formée de trois couvertures aux hauteurs différentes, séparées par des murs pignons donnant un aspect en dents de scie. La grande couverture abrite sous ses deux versants la nef, le collatéral et la croisée. La deuxième et troisième toitures couvrent le chœur et l’abside. Le bras Sud du transept accueille la chapelle de la Vierge et le bras Nord la chapelle Saint Martin.


Château de Saint Denis Maisoncelles (14)


Etude diagnostic préalable à la restauration du château

 

Titre : Saint Denis Maisoncelles – Château

Type de marché : Marché privé

Année : 2017-2018

Maître d’ouvrage : Privé

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : Pierre de Caen, schiste, enduit, bois de chêne, ardoises

Mission : Etude diagnostic

Etat : Etude rendue, démarrage des études pour la première phase de travaux en cours.

Le château de Saint-Denis Maisoncelles est situé dans le Calvados, à égale distance entre les  villes de Saint-Lô et Vire. L’entrée du domaine, à la sortie du village, est marquée par une longue allée plantée débouchant sur des douves sèches en arc de cercle, délimitant avec diverses dépendances la cour au droit de la façade Nord du château. Implanté sur un plateau surplombant la vallée du Roucamps, le château domine au Sud un vaste parc agrémenté d’annexes (orangerie, pigeonnier, glacière…).

Le château actuel, aux élévations symétriques et régulières, date principalement des 18 ème et 19ème siècle. Cependant l’étude menée a révélé l’existence d’un château plus ancien (probablement du 17ème siècle) qui a été peu à peu été englobé dans la grande construction actuelle.

Malgré la présence d’enduits ciment en façade, le château possède un état général relativement correct (les pathologies principales se situant en parties hautes – corniches, frontons, acrotères en pierre de taille). Au niveau de la partie centrale (la plus ancienne), les charpentes sont une source de désordres importante car elles ont été remaniées sans réelle connaissance des principes structurels qui régissent la stabilité des fermes.

L’étude générale du château, comprenant une synthèse historique, l’établissement d’un diagnostic, ainsi que la réalisation d’une estimation des travaux à prévoir et leur phasage sur plusieurs années, a été réalisée en 2017.

Cette étude portait aussi sur l’orangerie, que les propriétaires souhaitent transformer en salle de bal, et de manière plus succincte sur la glacière et le pigeonnier.

 


Bossay sur Claise – église Saint Martin


Etude préalable à la restauration

 

Titre :  Bossay sur Claise – Eglise Saint Martin

Type de marché : Marché public

Année : 2017

Maître d’ouvrage : Public

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : Pierre de tuffeau, bois de chêne, ardoises

Mission : Etude diagnostic

Etat : Etude rendue en décembre 2017

L’église paroissiale Saint Martin est classée au titre des Monuments Historiques depuis le 8 juillet 1911. L’édifice se trouve au centre bourg de la Commune de Bossay-sur-Claise, adjacent à la mairie.

L’édifice date principalement du XIIème siècle, et a subi des rajouts (bas-côté Nord) et restaurations lourdes (nef) au XIXème siècle sous la direction d’Anatole de Baudot. On note des chapiteaux et modillons sculptés datant du XIIème siècle intégrés dans les élévations du chevet et du clocher.

La place de l’église ayant été refaite en 2004, la commune souhaite actuellement restaurer la façade occidentale de l’église. Elle s’interroge également  sur des fissures et affaissements présents dans les arcades du bas-côté Nord. Atelier 27 a réalisé une étude diagnostic permettant de cibler les causes des désordres et d’établir un programme de travaux selon les urgences à traiter.

Dans le cadre de l’étude, Atelier 27 a effectué une inspection à la nacelle des couvertures et du clocher, comprenant également des sondages dans les couvertures de la nef et du bas-côté Nord pour vérifier leur état.


Chinon – Le Manoir de la Fuye


Restauration et aménagement intérieur

 

Titre : Chinon – Le Manoir de la Fuye

Type de marché : Marché privé

Année : 2017

Maître d’ouvrage : Privé

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : Pierre de tuffeau, tomettes en terre cuite, marbres, chêne

Mission : Mission complète

Etat : Phase 1 achevée en décembre 2017

Le manoir de la Fuye est une bâtisse fortifiée datant du XVe siècle et construite au Nord-Est de la forteresse de Chinon. Le bâtiment principal rectangulaire est flanqué d’une tour rectangulaire défensive Ouest munie de machicoulis et d’une tour circulaire Est fortement remaniée. Une tourelle octogonale d’escalier, hors-œuvre, située dans l’angle Nord-Ouest, dessert les différents niveaux du manoir. Une tour défensive circulaire, intégrée dans le mur d’enceinte du domaine, au droit de l’entrée ancienne Nord, aujourd’hui condamnée, complète la richesse architecturale de cette propriété privée.

De mars à décembre 2017, une première campagne de travaux a été réalisée. Elle concernait le réaménagement intérieur du manoir selon les souhaits de ses propriétaires nécessitant les interventions de maçons, plombiers, électriciens, menuisiers, charpentiers, peintres et sculpteurs.

 Une seconde campagne de travaux, programmée en 2018, traitera de la restauration extérieure du manoir.


HUISMES – église Saint Maurice


RESTAURATION INTERIEURE & EXTERIEURE

 

Titre : Huismes – Restauration de l’église Saint Maurice

Type de marché : Marché public

Année : 2017-2018

Maître d’ouvrage : Commune de Huismes

Montant de travaux : N/C

Surface : N/C

Matériaux : Pierre de tuffeau, charpente en chêne

Mission : Mission complète + DIA

Etat : Phase 1 prévue en mars 2018

 

L’église Saint Maurice d’Huismes est une église paroissiale dont les parties les plus anciennes (abside, clocher) remontent au XIIème siècle. Son abside et son avant-travée attenant, sont classés au titre des Monuments Historiques depuis 1913. Son clocher et le passage suspendu côté Ouest sont inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

Suite à l’état vétuste des maçonneries du clocher et des fissurations évolutives dans les voûtes de la nef, la Commune d’Huismes a décidé de confier une mission de maîtrise d’œuvre pour assurer la mise en sécurité et la restauration pérenne de l’édifice.

Atelier 27 a réalisée une étude diagnostic au printemps 2017, comprenant également une inspection à la nacelle du clocher et des couvertures. Des découvertes dans les combles de la nef ont donné lieu à une étude dendrochronologique de la charpente, permettant de dater une grande partie des fermes du XIIème siècle.

Une première phase de travaux prévue en mars 2018 comprendra la mise en sécurité du clocher, la restauration de la charpente et couverture de la nef et des investigations complémentaires.

Etude dendrochronologique de la charpente de la nef, réalisée par Dendrotech – Betton (35)

 


Anciennes écuries de la Villa de Jaigny


RESTAURATION DU CLOS ET COUVERT

 

Titre : Montmorency – Restructuration et restauration lourde des anciennes écuries

Type de marché : Marché public

Année : Etudes 2014 – 2015 , Chantier 2016 – 2017

Maître d’ouvrage : Conseil Régional Ile de France

Montant de travaux : N/C

Surface : 360 m2

Matériaux : briques, enduits MPC, charpente traditionnelle, ardoises et zinguerie ornementale

Mission : Mission complète

Sous-traitance pour : Bruno Pantz, Architecte DPLG (mandataire)

Etat : Chantier livré en septembre 2017

 

Dans le cadre de la restructuration du lycée Jean-Jaques Rousseau à Montmorency, le bâtiment des anciennes écuries de la Villa de Jaigny sera réhabilité.  Le lycée occupe la parcelle d’une villa éclectique construite ans  années 1860 et démolie vers 1965. Seul le bâtiment des écuries témoigne de l’histoire des lieux. Après une longue période d’abandon ayant causé des graves désordres les écuries retrouveront leur éclat d’autrefois prochainement.

L’ensemble de la couverture et la charpente a été démonte et reconstruit à l’identique de l’état d’origine connu grâce à des photos anciennes. Les zingueries ornementales et épis de toiture ont été restitués à l’identique. Les parements en pierre  décapés et les encadrements des baies et corniches en enduit MPC refaits. Les menuiseries ont été redessinés afin de s’adapter au nouvel usage de l’édifice qui sera utilisé en tant que logements de service et locaux techniques pour le personnel.

Le diagnostic sanitaire a mis en évidence deux phases de construction consécutives. Ceci explique la composition en deux pavillons non parfaitement symétriques.

Le chantier a été mené avec un macro-lot selon la volonté du maître d’ouvrage.


Atelier 27 en mouvement

Carsten Hanssen, fondateur de l’Atelier 27, est le président 2018 du chapitre européen de l’American Institute of Architects, une formidable chance pour l’Atelier de créer de nouvelles connexions à l’international !

Actualité des projets en cours :

-Vendôme, ancien cloître de la Trinité : restauration et réaménagement de la salle d’exposition temporaire, livraison prévue en février 2018

-Saint Denis Maisoncelles (14), Château :  restauration du clos et couvert, démarrage des études en février 2018.

-Auvers-sur-Oise, église Notre Dame : démarrage des travaux de restauration des couvertures et charpentes au mois de mars 2018. Une opération ayant bénéficié de dons du public et une large publicité dans les médias

-Montgeroult, Château 17e-18e, restauration des couvertures et charpentes du pavillon Nord, chantier en cours, livraison prévu en avril 2018

-Loches, collégiale Saint Ours : Phase 2+3 : travaux de restauration des dubes : démarrage des études en 2018 pour la prochaine tranche de travaux en 2019

-Huismes, église Saint Maurice  : Phase 1 : travaux de mise en sécurité : démarrage en avril 2018

-Betz-le-château : Phase 2 : restauration du château et réaménagement de l’accès aux souterrains

-Paris IVe : Mission AMO pour la restauration de l’Hôtel de Chalons Luxembourg pour le Mémorial de la Shoah, maître d’oeuvre : Pascal Prunet ACMH